Faire un don

19 novembre 2014

Journée mondiale de la MPOC

Aujourd’hui est la Journée mondiale de la MPOC, une maladie respiratoire chronique très handicapante. La MPOC (aussi appelée bronchite chronique ou emphysème) ne se guérit pas. La seule façon d’en diminuer les symptômes est un diagnostic rapide et une prise en charge au stade précoce de la maladie. L’Association pulmonaire du Québec (APQ) rappelle que la MPOC possède le plus haut taux d’hospitalisation parmi les maladies chroniques1 et que sa prévalence est estimée à près d’un demi-million de cas au Québec seulement.2 D’ici 2030, au Canada, on prévoit une augmentation de 52 % du nombre de cas ainsi qu’une hausse de 140 % des coûts de santé associés à la MPOC.3

Une condition répandue, mais encore méconnue

Même s’il s’agit d’une des principales causes d’engorgement des salles d’urgence, la MPOC reste à démystifier. Son acronyme signifie « maladie pulmonaire obstructive chronique ». Il s’agit d’une condition progressive et mortelle caractérisée par l’essoufflement, la fatigue, la toux et l’obstruction des voies respiratoires.

Il est possible de ralentir la progression de la MPOC et d’améliorer l’espérance de vie du patient grâce à une médication adéquate, un programme de réadaptation respiratoire et des changements dans les habitudes de vie. Malheureusement, la MPOC ne se guérit pas. Ses symptômes, même atténués par la médication, réduisent considérablement la qualité de vie de la personne atteinte.

Consultez votre médecin

Il est important de parler de la MPOC à votre médecin, particulièrement si vous expérimentez des désagréments comme de la toux, des sécrétions, de l’essoufflement rapide à l’effort ou des infections (rhume, grippe) qui durent plus longtemps que la moyenne. N’hésitez pas à demander une spirométrie, ce test simple et rapide de votre capacité pulmonaire qui permet de détecter les maladies respiratoires comme la MPOC avant l’apparition de symptômes graves.

Pour toute question sur la MPOC ou la santé respiratoire en général, contactez les professionnels de l’Association pulmonaire du Québec au 1 888 POUMON-9.

– 30 –

Renseignements :
Mathieu Leroux
L’Association pulmonaire du Québec
514 287-7400, poste 235
Cellulaire : 514 649-0740